laurence-rossignol

« Les initiatives telles que La Grande Semaine de la Petite Enfance sont salutaires. En organisant, dans les territoires, des événements festifs qui réunissent des professionnels de la petite enfance dans leur diversité, autour des enfants et des familles, La Grande Semaine prône le décloisonnement. Encourager les échanges entre professionnels et favoriser le croisement des regards sur les besoins de l’enfant sont indispensables dans toute politique publique de l’enfance.

Le meilleur intérêt de l’enfant et son développement complet sont au cœur de la politique que je conduis. J’ai eu l’occasion de rappeler les enjeux d’une politique d’accueil centrée sur les besoins du jeune enfant, lors de la remise du rapport de Sylviane Giampino sur les modes d’accueil du jeune enfant et la formation des professionnels de la petite enfance en mai dernier.

Toutes les expériences de terrain, comme La Grande Semaine, qui vont dans le sens des préconisations de ce rapport, en faveur d’un dialogue ouvert, sans clivages, entre les parents et les professionnels, pour le développement harmonieux de l’enfant, à son rythme propre, retiennent mon attention.

Dans la même logique de promotion d’une identité commune centrée sur le développement complet de l’enfant, une journée nationale des professionnels de la petite enfance sera organisée par mon ministère en début d’année prochaine à Paris.

Favoriser la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle, ce n’est pas seulement permettre aux parents d’avoir une solution d’accueil : c’est aussi leur garantir que cette solution sera adaptée aux besoins fondamentaux de leur enfant. Au-delà de la création quantitative de places, je tiens à ce que la conception qualitative de l’accueil soit élargie au développement de l’enfant. C’est un enjeu crucial tant pour les enfants que pour leur parents. Pour garantir la bienveillance et la bien-traitance des enfants, il faut également bien-traiter à la fois les parents et les professionnels. Il s’agit donc de construire une identité commune aux professionnels de la petite enfance, en accueil collectif et en accueil individuel.

Je souhaite que La Grande Semaine contribue à renforcer cette identité commune dans les territoires. Qu’elle permette aussi de mettre en lumière le trio parent(s)-enfant-professionnel ! »

Laurence ROSSIGNOL
Ministre des Familles, de l’Enfance
et des Droits des femmes

 

Télécharger le Plan d’action pour la petite enfance du Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.